Actuellement Projets Archives


CYCLE DE CONFERENCES ARCHITECTURE & CULTURE / CONFERENCE SERIES ARCHITECTURE & CULTURE #15 : 51N4E (B) : HOW THINGS MEET.

Du 02-10-2017 au 02-10-2017


La saison 2017-2018 du cycle de conférences Architecture & Culture s’ouvre en grande pompe avec une conférence (en anglais non sur-titrée) de Freek Persyn du bureau belge 51N4E intitulée How Things Meet.

51N4E a été fondé en 1998 et a été reconnu grâce à des projets-clés tels que le centre culturel et de congrès Lamot à Malines (2005), le centre culturel C-Mine à Genk (2010), le centre d’art de l’usine BUDA à Courtrai (2012) et la TID Tower à Tirana (2016), qui a été présentée à la Biennale de Venise la même année.
51N4E a été récompensé par différents prix internationaux pour des projets d'architecture mais il s'est également engagé dans le développement de visions stratégiques pour de grandes régions urbaines comme Bordeaux (50 000 logements), Bruxelles (Bruxelles Metropole 2040) et Istanbul (Making City) .
Le bureau a récemment été sélectionné pour participer au concours pour le nouveau Musée Citroën à Bruxelles, l'un des concours les plus emblématiques de ces dernières années en Belgique.
How Things Meet est aussi le titre de la publication racontant l'histoire de la Tour TID à Tirana à travers un essai photographique du photographe Stefano Graziano.

Le cycle de conférences Architecture & Culture est une coproduction de la Faculté d’Architecture de l’Université de Liège et de la Société libre d’Émulation. Il est organisé cette année autour de la thématique de la ville verticale, en lien avec l’exposition montrée cette été ‘Vers une architecture verticale’ (GAR – Real Estate Architecture, 2017)

 


The 2017-2018 season of the conference series Architecture and Culture opens in style inviting Freek Persyn of the Belgian office 51N4E to talk about their practice in a lecture (in English) called How Things Meet.

51N4E was founded in 1998 and gained renown through key projects such as the congress and cultural center Lamot in Mechelen (2005), the cultural center C-Mine in Genk (2010), the art center BUDA factory in Kortrijk (2012) and the TID Tower in Tirana (2016), which was presented at the Venice Biennale in the same year.
51N4E has been rewarded with different international prizes for the architectural projects, while it has recently engaged in the development of strategic visions for large-scale urban regions such as Bordeaux (50.000 dwellings), Brussels (Bruxelles Metropole 2040) and Istanbul (Making City).
The office was recently selected to participate at the competition for the new Citroën Museum in Brussels, one of the most emblematic competitions of the last years in Belgium.
How Things Meet is also the title of the publication recounting the story of the TID Tower in Tirana by a photographical essay of the photographer Stefano Graziano.

The lecture series Architecture & Culture is a coproducion between the faculty of architecture of the university of Liège and the Société libre d’Émulation. It is organized this year around the thematic of the vertical city, in line with the exhibition shown this summer ‘Vers une architecture verticale’ (GAR – Real Estate Architecture, 2017)

Quand/When : 02.10.2017
Où/Where : Théâtre de Liège (Salle de la Grande Main), Place du 20-Août 16, 4000 Liège, Belgique/Belgium.
Langue/language : anglais/english.
Tickets : 10€ ; étudiants/students : 5€, membres de la faculté et de la SLE/faculty and SLE members : 5€, Article 27 : 1€25; paiements le/payments on 02.10.2017 (cash only).
Début/start : 20:30. Portes/doors : 20:00.

Avec le soutien de/with the support of : Province de Liège, Ville de Liège, Théâtre de Liège, A+ Architecture in Belgium

 

Réservations / Booking


Edition du carnet de croquis : Liege des Urban sketchers.

Du 26-11-2015 au 26-11-2016

Ils étaient treize Urban Sketchers.


Pendant quatre jours, ils ont dessiné Liège... en vrac.
Des quais de la Meuse aux coteaux de la Citadelle, de la place Cathédrale aux impasses de Hors-Château, de la Cité administrative à la Salle académique, de la Casa Ponton au Randaxhe, du Marché aux Puces aux maisons Art-Nouveau...
Venus d’Espagne ou d’ltalie, de Flandre ou des Pays-Bas, de France ou d’Allemagne, ils ont découvert Liège et ont fixé par le dessin le regard qu’ils ont porté sur la ville.


Le mouvement des “Urban Sketchers” est né sur la toile à partir des U.S.A.
ll regroupe aujourd’hui dans le monde entier des milliers de dessinateurs urbains.
Son initiateur, Gabi CAMPANARIO, est un journaliste espagnol vivant à Seattle. En 2008, il a contacté dans le monde une centaine de dessinateurs du quotidien et leur a proposé de former le noyau de départ d’un groupe auquel il a donné le nom d’Urban Sketchers.
Leur objectif premier est de construire ensemble une image du monde en partageant sur la toile des dessins pris sur le vif.


Gerard Michel, liégeois et architecte, est I’un des cent dessinateurs du groupe fondateur.
Sur sa proposition, la Société libre d’Émulation a invité, en septembre 2014, douze “croqueurs urbains”, douze amis, munis chacun d’un carnet-accordéon de cinq mètres de long.
Soixante mètres de dessins... qui ont été exposés pendant trois semaines au Théâtre de Liège.
Ils forment la matière première du livre que publient aujourd’hui les éditions “Utile Dulci” de notre Société.

Liège des Urban Sketchers :
Un ouvrage cartonné, de 200 pages, au format original des dessins (18 x 20 cm), imprimé à Liege, chez Raymond Vervinkt & fils.
Treize auteurs, plus de 150 dessins en quadrichromie.
L’ouvrage sera en vente en librairie et chez I’éditeur au prix de 29€.