Actuellement Projets Archives


BEING [NOT] THERE, entre ici et Amsterdam

Du 05-12-2018 au 20-12-2018

Du 5 au 20 décembre 2018, la Société libre d’Émulation a le plaisir d’accueillir «BEING [NOT] THERE, Regards croisés sur l’œuvre de Rob Rombout », événement protéiforme organisé par lÉcole supérieure des Arts de la Ville de Liège.
Et il est, en ce qui nous concerne, constitué de deux volets regroupés sous le titre « BEING [NOT] THERE, entre ici et Amsterdam » :
D’une part, une exposition qui aborde la série des quatre films Amsterdam Stories, USA de Rob Rombout et Rogier Van Eck, parcours des réalisateurs du nord au sud et d’est en ouest des USA où chaque étape porte le même nom : Amsterdam.
L’expo met en scène des extraits des différents scénarios, des photographies inédites et de tournage, de nombreux extraits des films proposés en installation... et des travaux d’étudiants réalisés au sein du Workshop multidisciplinaire organisé dans le cadre de cette manifestation.
Par ailleurs, vous aurez la possibilité de visionner, dans notre espace de bar, les quatre films constituant les Amsterdam stories dans leur intégralité : 360 minutes de road-movie où les réalisateurs partent à la rencontre de villes états-uniennes toutes homonymes de la capitale des Pays-Bas où Rob Rombout a vu le jour. Au travers de ce périple, c’est un portrait intime et sensible des gens habitant la Small Town America du début du 21ème siècle que Rombout et van Eck nous dressent.
Ces petites villes américaines sont vues par le prisme étrange et mystérieux des personnages bien réels qui y mènent leurs vies propres. Un travail vidéographique d’envergure dont nous vous proposons une recension par Caroline Lamarche dans le pdf ci-dessous.
Et voici les informations pratiques concernant cet événement :
« BEING [NOT] THERE, entre ici et Amsterdam » dans le cadre de « BEING [NOT] THERE, Regards croisés sur l’œuvre de Rob Rombout » :

Exposition et projection du 6 au 20 décembre 2018 du mercredi au samedi de 14H à 18H.
Vernissage itinérant (Galerie des Beaux-Arts, Émulation, Space) le mercredi 5 décembre 2018 de 18H à 20H30.
Finissage itinérant (Galerie des Beaux-Arts, Émulation, Space) le jeudi 20 décembre 2018 de 18H à 20H30.
Entrée libre
 



pdf BEING [NOT] THERE, entre ici et Amsterdam.pdf

Stephanie Defays : Cosmogonies.

Du 07-11-2018 au 15-12-2018

Du 8 novembre au 15 décembre 2018 (vernissage le 7 novembre de 18H à 20H30) la Maison Renaissance de la Société libre d'Emulation accueille Cosmogonies, une exposition de Stéphanie Defays.

Voici comment l'artiste présente ce travail :

« La vie est probablement ronde » Van Gogh
« Les images de la rondeur pleine nous aident à nous rassembler sur nous-mêmes, à nous donner à nous-mêmes une première constitution, à affirmer notre être intimement, par le dedans. Car du vécu du dedans, sans extériorité, l'être ne saurait être que rond. » Gaston Bachelard, La poétique de l'espace, 1957.

Dans ma bulle, voyageant au milieu de toutes ces irisations changeantes, je rêve d'une vie idéale faite de lumière et de beauté. L'harmonie y est la règle, la norme. Bercée de paix, j'ose m'abandonner à la vie. Protégée par cet écran illusoire, j'ose la confiance. Repliée, je regarde la vie s'écouler de loin, j'en perçois des sensations tamisées. Sans protection serais-je capable de vivre dans ce monde vaste et bruyant ? Sans mes rêves et la puissance de mon imaginaire qui embellit ce monde des couleurs chatoyantes d'un conte de fées, serais-je capable d'aimer un monde brut et cru ? Parviendrais-je à faire danser l'ombre et la lumière ?

Cosmogonies

« En face d'un monde réel, on peut découvrir en soi-même l'être du souci. Alors on est jeté dans le monde, livré à l'inhumanité du monde, à la négativité du monde, le monde est alors le néant de l'humain. »
« La rêverie poétique est une rêverie cosmique. Elle est une ouverture à un monde beau, à des mondes beaux. »
« Et très précisément, dans la rêverie cosmique, l'univers reçoit une unité de beauté. » Gaston Bachelard, La poétique de la rêverie, 1960.
Sous les arbres de la forêt, au milieu des flaques de lumière dansantes, assise dans la mousse, les pieds nus posés sur l'humus, je me connecte à l'instant... J'abandonne ma « tête », si souvent en ébullition... Hors de ces bulles moussantes et cérébrales, j'écoute le silence profond de la terre... je récolte les couleurs des plantes... Oubliant mon identité, je suis... Je rêve d'un monde poétique et cosmique... Je touche aux étoiles et à la terre... Je rêve de couleurs, de beauté et d'harmonie dans un instant d'éternité... Je ressens enfin cette vibration légère qui émane de mon être, cette aura impalpable et vivante...
Je reviens sur terre et je rêve que toutes nos bulles mentales explosent et que nos noyaux, nos vibrations colorées essentielles, s'unissent dans un grand élan de paix et de gratitude.
Alors peut-être que la création d'un « uni-vers » ne sera plus un mythe.

En complément à cette exposition, nous vous proposons deux événements : 

- La couleur joue un rôle primordial dans le travail de Stéphanie Defays et le 17 novembre à 15H, c'est cet aspect qui sera mis en exergue lors d'une rencontre où Hervé Caps (professeur de Physique ULiège) nous parlera des couleurs du spectre lumineux de son point de vue de scientifique, en interaction avec celui de l'artiste.

- par ailleurs, le samedi 24 novembre, nous invitons les personnes qui le désirent à un atelier d'écriture. Sous la conduite d'Élisabeth Joachim et soutenu par notre asbl (ce qui permet de le proposer à 20€), il aura lieu de 10H à 18H et prendra le violet comme thématique de base.

Informations pratiques :

Stéphanie Defays : Cosmogonies.

Exposition du 8 novembre au 15 décembre 2018 du mercredi au samedi de 14H à 18H.

Vernissage le mercredi 7 novembre de 18H à 20H30.

Rencontre avec Hervé Caps (physicien ULiège) le samedi 17 novembre à 15H.
Atelier d’écriture avec Élisabeth Joachim le samedi 24 novembre à 10H.
Entrée libre pour l’expo et la rencontre.
P.A.F. 20€ pour l’atelier d’écriture.

Avec l'aimable autorisation de la galerie Quai4.