Actuellement Projets Archives


Interventions musicales de Jean Debry (B) et Emmanuel Baily (G) dans le cadre du vernissage de l'exposition Energie & contemplation.

Du 22-04-2017 au 22-04-2017

A l'occasion du vernissage de l'exposition de gravures de Pascale Loréa et Marine Domec le 22 avril, nous avons demandé au duo Jean Debry (basse) et Emmanuel Baily (guitare) de réaliser quelques interventions musicales :

C’est dans la classe de Rock de Chambre de Michel Massot au Conservatoire Royal de Liège que Jean Debry et Emmanuel Baily se rencontrent.
Le premier a étudié au Jazz Studio d’Anvers tandis que le second est diplômé en guitare du Conservatoire Royal de la Cité ardente. Ils se retrouvent d’abord au sein du « Bay Lee Project » avec Laurent Meunier et Alain Deval autour de compositions et de reprises.
Bien que leurs chemins musicaux se séparent pendant quelques années, ils gardent toujours une forme de proximité, et, lorsque Jean Debry se décide à présenter ses compositions personnelles, échos de rencontres ou d’événements intimes et marquants, c’est tout naturellement qu’il fait appel à Emmanuel, tant l’affinité musicale et personnelle lui semble évidente.
Et c’est donc essentiellement autour de créations de Jean que le projet s’articule actuellement, même si des compositions d’Emmanuel ainsi que des pièces extérieures agrémentent le répertoire du duo.
Ils nous proposent une musique aux influences diverses, pleine de sensibilité, où la virtuosité instrumentale sert l’intensité émotionnelle et qui emmène l’auditeur dans un univers singulier entre contemplation et pulsation.


 Venez les découvrir gratuitement lors du vernissage de l'exposition de Pascale Loréa et Marine Domec Energie & contempation le samedi 22 avril de 16H à 18H à la Maison Renaissance de l'Emulation, Rue Charles Magnette 9 à 4000 Liège.

 



La Societe libre d’Emulation apporte son soutien au Concours de Piano de Liege.

Du 20-05-2016 au 04-06-2016

Créé en 1996 par Hélène Fazius, le Concours de Piano de Liège fête, cette année, son vingtième annniversaire.


Le but de ce concours, organisé tous les deux ans, est de promouvoir l’énorme réservoir de talents que représentent les milliers de jeunes qui étudient le piano dans les académies et les conservatoires de Belgique et du Luxembourg.
Il vise à les découvrir, les faire découvrir et à les encourager à aller plus loin.


Il entend aussi valoriser les professeurs et les écoles qui les forment. C’est pourquoi il est réservé aux élèves régulièrement inscrits dans une académie, une école de musique ou dans une école supérieure des Arts (Conservatoire).
Les candidats sont répartis en quatre catégories d’âge :
• Catégorie A (8 à 10 ans – Académie)
• Catégorie B (11 à 14 ans – Académie)
• Catégorie C (15 à 19 ans – Académie)
• Catégorie D (19 à 24 ans – Conservatoire)


Quant au jury, sa compétence garantit le haut niveau du concours. La preuve en est que, depuis 20 ans, tous les Belges qui se sont illustrés au Concours Reine Elisabeth étaient lauréats du Concours de Liège.


Venez découvrir et soutenir ces futurs talents lors des éliminatoires, de la demi-finale et de la finale qui auront lieu dans différentes salles de Liège entre le 20 mai et le 4 juin.
En voici le programme :
Eliminatoires
Vendredi 20 mai 2016 de 9h à 18h :: Samedi 21 mai 2016 de 9h à 18h :: Dimanche 22 mai 2016 de 9h à 17h
Demi-finale
Vendredi 3 juin 2016 de 9h30 à 18h
Finale
Samedi 4 juin 2016 à 14h
Lieux
Eliminatoires (Catégorie A-B-C) : Salle académique de l’Université, 7 Place du 20-Août, 4000 LIEGE (BELGIQUE)
Eliminatoires (Catégorie D) + Demi-finale : Salle du Trésor de la Cathédrale Saint-Paul, 6 Rue Bonne Fortune, 4000 LIEGE
Finale : Salle Philarmonique, 25 Boulevard Piercot, 4000 LIEGE.
Entrée libre aux épreuves éliminatoires et demi-finale.
Attention, pour la finale, merci de réserver vos places par téléphone au +32 04 220 00 00

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site du concours de piano de Liège :
http://www.concoursdepianodeliege.be/
 



Rencontres, animations et conference autour de l'expo de Florence Freson : Voir, entendre la pierre.

Du 21-05-2016 au 28-05-2016

Jusqu'au 4 juin prochain, la sculptrice Florence Fréson propose, à la Maison Renaissance de la Société libre d'Emulation une exposition intitulée : Voir, entendre la pierre. Comme son nom l'indique, en plus de proposer les créations visuelles de l'artiste, elle présente un aspect sonore important. En effet, depuis le passage de preneurs de sons à l’atelier alors qu’elle était étudiante, Florence Fréson a découvert à quel point le minéral était porteur d’un potentiel acoustique. Depuis lors, grâce à diverses rencontres - et notamment la complicité qu’elle noue avec Tony di Napoli qui lui apprend comment accorder les pierres -, un pan important de son travail est consacré à la facture de lithophones et, en plus de les faire résonner au sein du collectif Lithos, elle propose régulièrement des moments de découverte autour de la musique de pierre.

Dans ce cadre,  le samedi 28 mai à 16h à la Maison Renaissance de l'Emulation, nous vous proposons une conférence/ rencontre intitulée :
Le son des pierres, pourquoi, comment ?


Les pierres vibrent quand elles sont stimulées, par des mailloches, par d’autres pierres, par les mains… et le son se propage dans l’air environnant.
Dans la matière « pierre », la vibration crée des ondes stationnaires. Leur amplitude est maximale dans les « ventres » de la vibration, et minimale aux « nœuds » de vibration. On peut aussi accorder les pierres, en fonction de leur longueur ou de leur épaisseur, et imaginer alors des instruments en pierre (lithophones). Tout un programme !
A découvrir en l’expérimentant…
- Dominique Gallez, physicienne vous entretiendra de la théorie des ondes, leur transmission dans les solides.
- Philippe Thomas, ingénieur curieux, vous fera part de ses recherches, de calculs, des modes propres dans les lames et de ses essais de gammes.
- L’intervention de Jean-Bernard Rauzer, ingénieur du son, s’articulera autour de mesures pour l'accordage, de partiels et d'harmoniques.

Attention, le nombre de places étant limité, nous vous demandons, pour ces activités, de vous manifetser à l'avance, soit par mail via l'adresse soc.emulation@skynet.be ou par téléphone : +32 (0)4 223 60 19.

La Maison Renaissance de l'Emulation se trouve au n° 9 de la rue Charles Magnette à Liège.

 

 



Concert de musique de pierre par le collectif Lithos et conference de Pierre Noiret à propos des instruments de musique de la Prehistoire.

Du 30-04-2016 au 30-04-2016

Le samedi 30 avril 2016 à 20H le collectif Lithos donne un concert de musique de pierre à la Salle académique de l’ULg.


Ce collectif, issu des stages d’été Sculpture - Atelier pierres sonores à l’AKDT (l’Académie Internationale d’Été de Wallonie à Libramont) et constitué en 2012, façonne les pierres pour les faire chanter. Leur répertoire en constante évolution s’élabore collectivement, notamment lors de résidences, et révèle une matière sonore archaïque et originelle sous un éclairage contemporain.
Ce concert s’inscrit dans le sillon de Voir, entendre la pierre, exposition de Florence Fréson à la Maison Renaissance de la Société libre d’Émulation consacrée aux oeuvres sculpturales de l’artiste mais également à ses créations de tables de pierres sonores.
En effet, alors qu’elle était encore étudiante, des preneurs de son de passage à l’atelier lui ont fait découvrir le potentiel acoustique de la pierre. Depuis, elle poursuit un parcours consacré à l’approche musicale du minéral qui, au fil du temps, s’est enrichi de diverses rencontres et expériences.
Grâce à la collaboration et la complicité qui, dès 2001, la lie à Tony di Napoli, créateur de lithophones, cette recherche va s’intensifier et se manifester dans différents projets. Entre 2008 et 2012, elle l’invite à partager ses connaissances lors des stages à l’AKDT. Les stagiaires apprennent à accorder des lames de pierre, à en faire des instruments et à en jouer.
De cette expérience naît le groupe CaCO3 qui devient le collectif Lithos après le départ de Tony di Napoli pour la France, et c’est leur musique que nous vous invitons à découvrir.


Ce concert sera précédé à 19H d’une conférence de Pierre Noiret, Chargé de Cours à l’Université de Liège, à propos des instruments de musique de la Préhistoire.
En effet, le lithophone est régulièrement associé à la musique des premiers temps de l’homme, notamment depuis l'étude de traces de percussions retrouvées dans des grottes sur des concrétions calcaires ou encore à la redécouverte de pierres néolithiques subsahariennes issues des collections du Musée de l’Homme et sur lesquelles 4 percussionnistes de l’Orchestre national de France ont donné un concert en 2014.
Il nous a donc semblé intéressant, en préambule au concert de Lithos, d’avoir un aperçu scientifique de ce que nous disent les traces archéologiques sur les instruments de musique de nos ancêtres préhistoriques.


Voici les informations pratiques concernant cette soirée :
Concert de musique de pierre du collectif Lithos précédé d’une conférence de Pierre Noiret (ULg) à propos des instruments de musique de la préhistoire.
Salle académique de l'ULg, place du 20-Août, 7 à 4000 Liège.
Conférence à 19 H.
Concert à 20H.
Participation aux frais : 10€ ; membres de l’Émulation et Alumni ULg (sur présentation d’une carte) : 8€ ; étudiants (sur présentation d’une carte) : 5€.
Infos et réservations (souhaitées) :
04 223 60 19
Soc.emulation@skynet.be

Lithos :
Adèle Dupret, Florence Fréson, Dominique Gallez, Marianne Lemaire, Jean-Bernard Rauzer, Philippe Thomas, Philippe Vannieuwerburgh et Jacques Vos aux lithophones.
 

 Une vidéo de Lithos se trouve ICI.



Concert-decouverte : l'Orchestre de Chambre de Liege joue 4 creations de compositeurs belges actuels.

Du 02-12-2015 au 02-10-2015

Œuvres de Line Adam, Manu Louis, Harold Noben, Jean-Pierre Waelbroeck.

 

La Société libre d'Émulation s'associe aux Amis de l'ULg, aux Alumni ULg et à l'Orchestre de Chambre de Liège pour produire ce concert exceptionnel où seront présentées 4 créations de compositeurs belges actuels : Line Adam, Manu Louis, Harold Noben, Jean-Pierre Waelbroek.

L'Orchestre de Chambre de Liège (OCLg) est un projet novateur créé par Maritsa Ney, violoniste titulaire à l’Opéra Royal de Wallonie, et Anne-Sylvie Primo, directrice artistique de l’Asbl Musique Chambrée et fondatrice de l’Ensemble Darius.
L’envie des deux musiciennes de réaliser un tel ensemble naît, d’une part, de l’amour du répertoire pour un orchestre de chambre constitué uniquement d’instruments à cordes et, d’autre part, de l’absence d’une formation de ce type à Liège.
Cet ensemble  qui, tout en interprétant le répertoire classique consacré aux instruments à cordes, tient à affirmer sa différence au travers d'une programmation marquée par la modernité, constitue donc une valeur ajoutée pour la vie culturelle liégeoise.

C'est dans ce cadre que s'inscrit ce concert et c'est cette volonté de soutenir la création actuelle qui a amené la Société libre d'Émulation à apporter son soutien au projet pour lequels des compositeurs ont créés des pièces spécifiques et inédites dont la présentation se trouve dans le pdf ci-dessous.

Ce sera également l'occasion pour notre Société d'initier une collaboration que nous espérons longue et fructueuse avec les Alumni et l'asbl Réseau ULg - Les Amis de l'Université de Liège. Cette collaboration sera amenée à se pérenniser, notamment au travers de tarifs préférentiels et autres avantages accordés aux membres de ces institutions.

Venez nous rejoindre pour ce moment de découverte et de création musicale qui s'annonce intense !

Les réservations (souhaitées) se font via l'adresse courriel reservation@emulation-liege.be ou par téléphone: +32 (0) 4 223 60 19

Le concert a lieu à 19H30 à la Salle académique de l'ULg, Place du 20-Août 7 à 4000 Liège.

Tarif : 12€
Membre Réseau ULg - Alumni ULg - SLE : 10€
Etudiants (sur présentation d'une carte d'étudiant): 5€
Article 27: 1,25€
Gratuit pour les Amis de l'OCLg.

 

 



pdf Concert-decouverte : l'Orchestre de Chambre de Liege joue 4 creations de compositeurs belges actuels..pdf

LA FETE ETRANGE EN CONCERT

Du 29-05-2015 au 29-05-2015

Vendredi 29 mai à 20h, Salle académique de l’ULg.

 

Avec l'envie de jouer sa musique dans une dimension plus orchestrale, le pianiste et compositeur Jean-Philippe Collard-Neven s'entoure d'une joyeuse poignée de jeunes musiciens en qui il trouve l'élan, l'enthousiasme et l'ouverture nécessaires pour défendre ses compositions entre classique et musiques populaires.
Ils viennent de Flandre, de Tchéquie, du Japon, de Wallonie, de France, du Portugal … et s’approprient la musique de Jean-Philippe pour en faire le prétexte de leur communion musicale. Ils ont des parcours divers et bien étoffés, et se plaisent à sortir des sentiers battus pour aborder l’univers poétique très personnel de ce compositeur au style unique.
Ils font la preuve que la musique rassemble, illumine, communique, et que les instruments se parlent et se complètent pour donner vie aux ballades poétiques du compositeur.
Comment ne pas rêver en écoutant « Etoile filante », « Molly à vélo », « Moon smile », … Comment ne pas se laisser charmer par leur fraîcheur et leur plaisir de jouer ensemble.
Ils ont pour noms Adrien, Alyssia, Clément, David, Jérôme, Kristina, Marica, Pedro, Silvia, Vincent, et sont tous issus du Conservatoire de Mons Arts2 où ils ont suivi, en tout ou en partie, leur formation musicale.
Dans son souci constant de promouvoir les jeunes artistes, la Société libre d’Emulation vous propose de venir écouter ces jeunes musiciens talentueux réunis autour de leur mentor en une « fête étrange ». Ainsi l’a-t-il voulu car, dit-il : « Il me plaît à rêver que les musiciens de cet ensemble soient les musiciens de la Fête étrange, celle du Grand Meaulnes, cette étrange et fascinante fête dont Augustin Meaulnes cherchera la trace de manière lancinante. »
Rejoignez-les, rejoignez-nous le vendredi 29 mai à 20h à la Salle Académique de l’Université de Liège, place du 20-Août, 7 à 4000 Liège.


Renseignements et réservations :

Société libre d’Emulation, rue Charles Magnette 5 et 9, 4000 Liège. +32 (0) 4 223 60 19.
reservation@emulation-liege.be
PAF : 10€ ; moins de 26 ans, étudiants personnels et amis de l’ULg, membres de la Société libre d’Émulation : 8€.
 



!!! ATTENTION : COMPLET : Isabelle Landenne (piano) : Fantaisies carnavalesques autour de Schumann COMPLET !!!

Du 20-09-2013 au 20-09-2013

 

!!! COMPLET

Pianiste de talent, Isabelle Landenne est également historienne de la Musique. Elle nous propose, avec le carnaval comme fil rouge, de découvrir la vie et l’œuvre d’un des plus grands compositeurs romantiques allemands.

En effet, toute sa vie, Robert Schumann a été hanté par le carnaval et ses extrêmes : monde de masques, de doubles visages, correspondant aux deux facettes de sa personnalité : celle, lumineuse, du compositeur de génie, et celle, sombre et morbide, d’un être torturé qui versera dans la folie.
C’est pendant la période du carnaval qu’il composera le premier portrait musical de celle qui deviendra sa femme, Clara Wieck.
Et c’est la nuit du 27 février 1854, en plein carnaval, qu’il quittera son domicile de Düsseldorf pour fendre la foule en liesse et aller se jeter dans le Rhin lors d’une tentative de suicide qui conduira à son internement.
C’est dans l’ambiance de ces fêtes et de ces masques qu’Isabelle Landenne, par des extraits musicaux qu’elle interprétera au piano, nous proposera de découvrir la vie et l’œuvre de Robert et Clara Schumann mais également leurs relations avec d’autres compositeurs qui, comme eux, ont contribué à élaborer et asseoir le style romantique, tentative d’exprimer par la musique les passions exacerbées, la subjectivité, les souvenirs, l’intériorité, les forces magiques :
Tout d’abord Beethoven, le précurseur, que Schumann admirait au point de donner à une de ses identités imaginaires (et plus précisément son côté impétueux) le nom de Florestan, un des personnage de l’opéra emblématique de son aîné : Fidelio .
Chopin également, compositeur né la même année que Schumann, que ce dernier admire beaucoup et à qui il consacre plusieurs articles.
Brahms enfin qui impressionne fortement Robert Schumann lors d’une rencontre trois ans avant son décès, qui accompagnera sa fin de vie et tombera amoureux de Clara, avec qui il entretiendra des relations encore pendant de nombreuses années.

Un concert commenté dont voici les informations pratiques :


Isabelle Landenne : Fantaisies carnavalesques autour de Schumann
Concert commenté le vendredi 20 septembre 2013 à 20H à l’Auditorium Wielick, Place de Bronckart, 20, 4000 Liège.
Ouverture des portes : 19H30.
PAF : 10€, - de 26 ans et membres de la Société libre d’Émulation : 8€, Articles 27 : 1,25€.
Infos et réservations (souhaitées) :
Société libre d’Émulation asbl
Rue Charles Magnette, 5 et 9
4000 Liège
Tél. : +32(0)4/223 60 19 +32(0)4/223 62 05
Fax : +32(0)4/223 62 05
soc.emulation@swing.be
emulation.liege@skynet.be
http://www.emulation-liege.be

 COMPLET !!!



Rallye Jazz

Du 26-08-2012 au 26-08-2012

En tant que partenaire du collectif Jazz 04 qui fédère divers acteurs culturels autours de la note bleue, nous vous convions à participer au Rallye Jazz "au fil de l'eau" et à parcourir la Cité ardente à la rencontre d'une multitude de musiciens : Les Anchoises, Philippe Cap, Nathalie Loriers & Philippe Aerts, Igor Géhénot trio, Laurent Blondiau & Hugo Antunes, Marc Lelangue & Jacques Pirotton, Ben Sluijs & Brice Soniano, Mimi Verderame Trio.

Le programme (en pdf) se trouve ICI.



Victor CHESTOPAL PIANO

Du 02-12-2011 au 02-12-2011

- Edvard GRIEG : choix de Pièces lyriques.
- Robert SCHUMANN : Kreisleriana op. 16
 

En décembre 2006, la Société libre d’Emulation avait eu le plaisir de recevoir le pianiste finlandais d’origine russe Victor Chestopal pour un récital Franz Liszt à la Salle académique de l’ULg.

Sa prestation d’alors nous avait laissé un souvenir indélébile de sensibilité, de virtuosité et, lorsque 5 ans plus tard, la possibilité de réitérer l’expérience s’est présentée, nous avons sauté sur l’occasion.

Cette fois-ci, c’est un concert à deux volets que nous concocte ce musicien prodige ayant foulé les plus grandes scènes dès son enfance, gagné de nombreux concours internationaux et parfait sa formation musicale auprès d’institutions prestigieuses comme l’Academia Piannistica d’Imola, l’Ecole supérieure de Musique Franz Liszt de Weimar ou l’Académie Sibelius d’Helsinki au contact de professeurs comme Lazar Berman ou Erik T. Tawaststjerna.
Au programme, il y aura tout d’abord une sélection de Pièces lyriques du norvégien Edvard Hagerup Grieg.

Publiées en 10 volumes entre 1867 et 1902, cette collection de 66 compositions contient certaines des oeuvres parmi les plus connues du compositeur comme le Jour de mariage à Troldhaugen (Bryllupsdag på Troldhaugen), Au Printemps (Til våren) ou la Marche des Trolls (Trolltog). Victor Chestopal interprétera sa sélection de ces pièces caractéristiques de l’approche pianistique de Grieg où la virtuosité, bien qu’évidente, ne trahit jamais une quelconque superficialité.

En respectant un ordre chronologique, le programme commencera par Arietta, première des Pièces lyriques composée par Grieg et se terminera par Souvenir, la dernière d’un point de vue chronologique. Ces deux pièces ont en commun la même tonalité de mi bémol majeur mais également le même motif décliné différemment. Elles forment ainsi les deux extrémités d’un arc que le compositeur a voulu cohérent. Le reste de la sélection témoignera de l’évolution des conceptions de Grieg entre ces deux points, mais aussi, comme le souligne Victor Chestopal, du profond « effet réparateur psychologique » de la musique du compositeur norvégien.

En deuxième partie de programme, c’est 30 ans plus tôt que le pianiste nous emmènera avec les Kreisleriana op. 16 de Robert Schumann. Inspiré notamment par les textes éponymes d’E.T.A. Hoffmann, qui - selon ce dernier qui en est pourtant bien l’auteur- auraient été écrits par Johannes Kreisler, compositeur fantasque et asocial au génie contrarié (en fait, un alter ego d’Hoffmann), cet ensemble de huit pièces composées en 4 jours selon Schumann lui-même, témoigne à la fois de son amour, contrarié à l’époque où il écrit ces pièces, pour la pianiste Clara Wieck, de son identification au courant du romantisme littéraire en Allemagne mais aussi de ses propres affres émotionnels et de son caractère contrarié.

Les émotions véhiculées par les Kreisleriana – huit fantaisies sous une coupole narrative commune - sont d’un ambitus extrême. L’intensité des émotions véhiculées fait de cet ensemble une œuvre qui, ainsi que l'énonce Victor Chestopal, dépasse la dimension personnelle du compositeur pour toucher à l’universalité.


Informations pratiques :

Victor CHESTOPAL PIANO :
- Edvard GRIEG : choix de Pièces lyriques.
- Robert SCHUMANN : Kreisleriana op. 16

Le vendredi 2 décembre 2011 à 20:00 à la Salle académique de l’Université de Liège, Place du 20-Août 7 à 4000 Liège (ouverture des portes 19:30, réservations souhaitées).
PAF : 13€, - de 26 ans, ULg, demandeurs d’emploi et membres de l’Emulation : 10€.
 

Renseignements et réservations :

Rue Charles Magnette, 9
4000 Liège
Tél. : +32(0)4/223 60 19 +32(0)4/223 62 05
Fax : +32(0)4/223 62 05
emulation.liege@skynet.be

 

 



SOLEDAD EN CONCERT

Du 06-05-2011 au 06-05-2011

Le vendredi 6 mai prochain, à l’initiative de la Société libre d’Emulation, la Salle académique de l’Université de Liège résonnera au son de la musique langoureuse et expressive du groupe SOLEDAD.
Figure emblématique de la scène musicale belge, il viendra dans sa nouvelle variante composée de Manu Comté à l’accordéon, Jean-Frédéric Molard au violon, Alexander Gurning au piano, Patrick de Schuyter à la guitare et Samuel Gerstmans à la contrebasse. Tous dotés d’une solide formation, ces musiciens mènent des carrières dans des contextes variés allant de la formation baroque à des orchestres contemporains en passant par des prestations comme concertiste soliste, dans des groupes de jazz ou en tant qu’accompagnateur.
Le groupe s’est d’abord réuni en 1995 autour de l’œuvre du compositeur Astor Piazzolla et s’est voué corps et âme à l’interprétation d’œuvres de Tango Nuevo.
Cependant, leur musique va bien au-delà de quelconques catégorisations stylistiques. En effet, même si la figure du maître argentin reste très présente dans ses prestations, SOLEDAD a su, au fil du temps, ouvrir son répertoire à de nombreux compositeurs.
Ainsi, ils ont joué des pièces de grands artistes internationaux comme Igor Stravinsky, Egberto Gismonti, Richard Galliano, Alberto Iglesias mais aussi de compositeurs belges comme Michel Lysight, Daniel Capelletti ou Frédéric Devreese.
Leur carrière a déjà été couronnée de nombreuses gratifications comme la désignation de « Choc de l’Année » par Le Monde de la Musique en 2002. Ils se sont produits dans des contextes prestigieux : le Suntory Hall de Tokyo, le Konzerthaus de Vienne, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Palais des Congrès ou le New Morning à Paris, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le Festival international de Jazz de Montréal, le Veneto Jazz Festival, le Festival de La Roque d’Anthéron… mais aussi dans des émissions télévisuelles comme les Victoires de la Musique, le Concert de Nouvel An d’Arte ou le concert anniversaire des 175 ans de la Belgique au Palais Royal.
Depuis leur dernier album enregistré live à Flagey et sorti en 2010, les musiciens de l’ensemble ont également apporté leurs propres compositions au répertoire.
Il en résulte un mélange détonnant entre l’émotion du tango, la virtuosité du classique et le feeling du jazz… Une musique protéiforme et toujours captivante!

Pour vous en convaincre, voici une vidéo captée lors d'un concert pour les 175 ans de la Belgique au Palais Royal et le site internetdu groupe.

SOLEDAD en concert : infos pratiques :


Lieu : Salle académique de l’Université de Liège, Place du 20-Août 7, 4000 Liège.
Date : le vendredi 6 mai 2011 à 20H (ouverture des portes 19H30).
Tarif : 13€ ; moins de 26 ans, étudiants, membres du personnel ou du réseau de l’ULg et membres de la Société libre d’Emulation : 10€ ; article 27 : 1,25€ (Réservation vivement souhaitée).

Pour les réservations, envoyez un mail à emulation.liege @skynet.be ou contactez-nous par téléphone :

Société libre d’Emulation, Maison Renaissance, Rue Charles Magnette 9, 4000 Liège.

Tél. : +32(0)4/223 60 19 +32(0)4/223 62 05
Fax : +32(0)4/223 62 05

Avec le soutien des Concerts de Midi, de la Ville et de l’Université de Liège.
 



PHILIP CATHERINE TRIO Feat. Bert Joris & Philippe Aerts

Du 27-10-2010 au 27-10-2010

C’est à un concert à la fois exceptionnel et intimiste que vous convie la Section MusiqueS de la Société libre d’Emulation.

En effet, les dorures de la Salle Académique serviront d’écrin à une prestation sans sonorisation de celui qui peut sans aucun doute être considéré comme une des plus grandes figures à la fois de son instrument et du jazz belge contemporain : le guitariste Philip Catherine.

En formule trio, accompagné par Bert Joris et Philip Aerts, cet instrumentiste et compositeur de génie qui a accompagné les plus grands (comme Chet Baker, Charlie Mingus, Stéphane Grappelli pour n’en citer que quelques uns) nous proposera un concert hors norme où les accents de la trompette et les lignes de contrebasse donneront la réplique aux accords du maître.

Rendez-vous le mercredi 27 octobre à 20H (ouverture des portes 19H30) à la Salle académique de l’ULg, Place du 20-Août 7, 4000 Liège.

PAF: 13€, etudiants de - de 26 ans, personnel et réseau ULg : 10€.

 

Concert organisé dans le cadre du Skoda Jazz Festival.

 

Pour les réservations, envoyez un mail à emulation.liege @skynet.be ou contactez-nous par téléphone :

Société libre d’EMULATION, Maison Renaissance, Rue Charles Magnette 9, 4000 Liège.

Tél. : +32(0)4/223 60 19 +32(0)4/223 62 05
Fax : +32(0)4/223 62 05

Lien vers une video du trio à Alger.

Communiqué de presse en pdf.



Concert d’AKA MOON TRIO à la Salle académique de l’ULg.

Du 30-01-2010 au 30-01-2010

La Société libre d’Emulation organise le 30 janvier 2010 à 20H00, un concert unique d’AKA MOON TRIO à la Salle académique de l’Université de Liège.

AKA MOON, trio composé de Fabrizio Cassol au saxophone, Michel Hatzigeorgiou à la basse et Stéphane Galland à la batterie, développe, depuis sa rencontre en 1992 avec les pygmées Aka de Centrafrique, une attitude mêlant ouverture extrême et esprit de rigueur.
Par de nombreux voyages d’études aux quatre coins du monde et des rencontres déterminantes comme celle du maître percussionniste indien Umayalpuram K. Sivaraman ou du grand griot et tambourinaire sénégalais Doudou N'diaye Rose, ils ont fortement enrichi leur langage musical.

Intégrant des traditions orales, des savoirs issus de contextes culturels variés, leur musique transporte ces influences diverses. Elle reste cependant singulière et le reflet d’une assimilation profonde plutôt que d’une superficielle reproduction.

Malgré une forte reconnaissance à la fois médiatique et publique, le groupe ne s’est jamais laissé enfermer dans un ronronnement créatif. Il multiplie au contraire les projets avec des musiciens et artistes venus d’horizons extrêmement divers : Marc Ducret, Benoit Delbecq, David Gilmore, Joe Lovano, Robin Eubanks, Magic Malik, Philip Catherine, Mark Turner, David Linx, Fabian Fiorini, Toots Thielemans,….

Travaillant notamment avec le Théâtre royal de la Monnaie pour des projets opératiques et vocaux ou sur des productions de danse avec la compagnie Rosas ou les Ballets C de la B, AKA MOON peut tant collaborer avec l’ensemble contemporain Ictus qu’avec le D.J. hip-hop Grazzhoppa.

Leur dernière production en date révèle encore cette volonté de croisement. En effet, le trio s’est associé au musicien malien Baba Sissoko et son groupe Black Machine. La première mondiale a eu lieu à la Salle philharmonique de l’OPL le 27 mars dernier et le support phonographique, fruit de cette collaboration, vient de sortir.

C’est cependant dans sa formule la plus élémentaire que nous retrouverons la formation dans l’environnement inédit et doré de la Salle académique de l’ULg.
En trio, les musiciens distillent toutes ces influences évoquées plus haut et nous donnent à entendre une musique inclassable. Kaléidoscopique et bouillonnante, énergique et virtuose, elle crée, pour qui sait la recevoir, un tourbillonnant sentiment d’harmonie.

Lieu : Salle académique de l’Université de Liège, Place du 20-Août 7, 4000 Liège.
Dates : le samedi 30 janvier 2010 à 20H (ouverture des portes 19H30).